témoignages de

é(e)s

Mathilde M.B.
Ille-et-Vilaine

Voici la façon dont j'utilise le Yogajust pour le moment : il m'aide à prendre une position assise en tailleur pendant les phases de relaxation. de cette façon, mon dos est plus droit pendant toute la séance.

Autre position : assise à genou, sur le Yogajust ouvert, cela soulage les genoux dans cette position dont nous n'avons pas l'habitude.

Mathilde C.
Ille-et-Vilaine

J'utilise le Yogajust quasiment tous les matins. Il me permet notamment de m'étirer la colonne vertébrale et d'adopter une bonne posture, avec le dos bien droit, la cage thoracique ouverte et la tête haute tout au long de la journée. Ca me réveille et je me sens légère, même quand la nuit n'a pas forcément été très bonne. Le Yogajust est également un excellent partenaire pendant les cours de yoga. 

Marie-Claire S.
Ille-et-Vilaine

Pas suffisamment d'expérience dans l'utilisation du yogajust car première année de yoga. Pour l'instant suis satisfaite.

Si vous aussi vous souhaitez me laisser un témoignage, rendez-vous en page CONTACT.

Christine B.
Ille-et-Vilaine

Je suis ravie d'utiliser mon Yogajust:
- la hauteur des côtés pliants me convient très bien (maniement facile)
- le matériau alvéolé (violet pour moi) est parfait : mes pieds même avec chaussettes ne glissent pas
- sa forme arrondie est agréable aussi bien pour le bas du dos (je le place facilement et je peux faire les mouvements sans douleur), que pour le repos (à genoux tête en bas)        
- le livret joint pour l'utilisation est simple et ludique
- etc ………
Bravo pour cette invention.

Jean Philippe A.
Ille-et-Vilaine

Je pratique le yoga pour limiter des douleurs : hernies discales multiples, luxation d’épaule, blessures graves à la cheville, à un adducteur, à la tête… Le yoga pratiqué quotidiennement pendant 2 ans a eu un effet certain. Mais j’avais souvent mal aux poignets en pratiquant des asanas au sol, type « chien face en bas ». Les mains ne semblent pas faites pour reposer trop longtemps sur le plat. La forme du yogajust, permet de pratiquer avec les mains posées sur une surface galbée, ce qui change toute la réaction de la chaîne musculo squelettique. On a moins mal, voire plus mal du tout et on ressent mieux ses appuis et les asymétries posturales liées aux traumatismes. Il est plus facile de corriger sa position, de rééquilibrer ses appuis et de maîtriser les contractions ou relâchements musculaires car on ressent mieux intérieurement les équilibres. Je ne peux pas vous dire exactement pourquoi, mais je reste persuadé que c’est lié au galbe « naturel ». Globalement la nature est galbée : pierres, troncs, berges, vallées, animaux, champignons, fruits et même nous ! Le plat et le droit restent des exceptions. Au final, les 200 000 ans d’évolution de l’espèce humaine n’ont pas dû nous prédestiner à nous mouvoir ou nous appuyer trop souvent sur du plat !

Cet effet se ressent bien évidemment sur la ceinture pelvienne. La forme galbée du yogajust permet de positionner le bassin de manière plus naturelle et plus évolutive que s’il était posé au sol ou sur un bloc. On peut déplacer progressivement les appuis des pointes ischiatiques vers l’avant ou l’arrière ce qui modifie la bascule du bassin. Récemment, je suis presque arrivé à réaliser une pince le front posé sur les genoux, figure auparavant impossible à faire pour moi : assis au sol ou sur des blocs j’avais même déclenché des lumbagos, même avec les jambes pliées. Ressentant mieux les pressions et équilibres intérieurs avec le yogajust, j’arrive désormais à doser ma progression dans la figure. Deux ans de yoga quotidien sans progression dans les pinces… Après deux mois d’utilisation du yogajust, j’ai repris confiance dans ma charnière dorso-lombaire, j’arrive enfin à progresser !

J’avais un peu peur de la résistance de ce nouvel équipement. Avec un poids supérieur à 100 kg et pratiquant des sports de force, j’ai pas mal cassé de matériel ! Et bien pour l’instant il résiste bien (mais rendez-vous dans deux ans pour confirmer !).